Gaële dévoile le EP Partir à point volume 2

Le 15 mars dernier, Gaële proposait Partir à point, le premier EP d’une série de trois où elle revisite des chansons d’artistes québécois masculins qui l’ont marquée depuis son arrivée au Québec. Ces interprétations se veulent un partage musical et humain du fruit des rencontres qu’elle a faites au cours des vingt dernières années. Gaële a mis sa créativité au défi en faisant appel à autant d’arrangeurs qu’il y a de chansons et en leur imposant un terrain de jeu limité : des pianos, des claviers et des voix, ses instruments de prédilection. Pour ce deuxième EP, Gaële amène la rencontre à un autre niveau soit entre l’interprète, l’artiste-peintre, les chansons et les tableaux. Elle a choisi de collaborer avec l’artiste-peintre-collagiste Adèle Blais pour allier des portraits de femmes fortes aux textes des chansons choisies pour ce deuxième volume. Adèle Blais, artiste peintre native de Sherbrooke, cumule les expositionsà travers le monde et les topos et entrevues à la télévision et sur le web. Ses tableaux ont domicile sur presque tous les continents de la planète et plusieurs de ses œuvres ont été utilisées sur les plateaux de téléséries québécoises, ainsi que dans des publicités et films américains.

Sur Partir à point volume 2, Gaële reprend la pièce 100 000 raisons d’Harmonium, revisitée par Antoine Gratton et associée sur toile à Ella Fitzgerald, célèbre chanteuse de jazz. La chanson Ou danser de Jim Corcoran est réinventée par François Lafontaine et associée à Mary Pickford, actrice et productrice ayant marqué le cinéma muet.

Le lac multicolore de Plume Latraverse est remise en lumière par le jazz de François Bourassa et associée à Marie Kingsley, grande exploratrice anglaise. Finalement, la chanson Où as-tu mis ton cœur de Richard Desjardins est réarrangée par Alex McMahon et associée à Nenyehi, dirigeante politique des Cherokee.

Ces toiles seront exposées du 16 au 26 mai au Studio Argentique à Montréal où se tiendra un vernissage qui aura lieu le 16 mai de 17h à 19h. Le public sera invité à venir ajouter sa créativité à deux œuvres collaboratives et le dévoilement d’une toile et d’une chanson surprise viendra colorer la soirée.

Un troisième EP ajoutant une dimension artistique supplémentaire unique paraîtra cet automne.

À propos de Partir à point volume 1, Gaële reprenait la chanson La peur de Yann Perreau, revisitée par Martin Lizotte; Piste 1 de Galaxie réarrangée par Jean-Sébastien Fournier; De pluie et de cendres de Guillaume Beauregard passée sous les doigts de Denis Faucher et, finalement, Tapis rouge de Jipé Dalpé retravaillée par Marc Papillon-Ferland. Pour ce premier EP, Gaële a créé des capsules pour les réseaux sociaux où elle partage les raisons de ses choix et les impressions des interprètes originaux et des arrangeurs des nouvelles versions qu’elle reprend.


Partir à point (volume 2) – Gaële