Simon Kearney – Maison ouverte

Teinté à la fois de soul, de rock’n’roll, de sonorités eighties et de pop des années 90, une judicieuse mixture que l’artiste qualifie de pop’n’roll, Maison ouverte est une ode réjouissante à la liberté d’être et de penser, à la jeunesse et à la fraternité.
Précédée par C’pas les raisons qui manquent, un premier extrait qui s’est hissé à la 30e position du Top 100 BDS et au 15e rang du palmarès pop-rock BDS, et tout récemment par Mes pants, une chanson à la rythmique nonchalante, cette offrande nous révèle un jeune artiste en pleine possession de ses moyens. Au fil des 10 titres qui conjuguent influences d’hier et références actuelles, Simon Kearney nous entraîne dans un monde où tout est permis. Lignes de basse bondissantes, guitares hautes en groove, synthés scintillants, échantillons inventifs : l’artiste nous en met plein les oreilles et s’éclate au gré de son inspiration. Oscillant entre ironie grinçante, introspection et autodérision, il trace un portrait de sa génération parfois mordant où il est question de trouver sa place et de s’affirmer sans se renier.

Sur Maison ouverte, Simon Kearney (voix, guitares, basse, basse slap, synthétiseurs, programmation) est entouré de Marc Chartrain (batterie, programmation, percussions, chœurs), d’Alex McMahon (synthétiseurs, percussions, piano, basse, chœurs), de Carl Mayotte (basse), de Pascale Picard (chœurs) et de Marianne Poirier (chœurs). Rappelons que Simon Kearney a fait paraître un EP de quatre chansons en 2013 suivi d’un premier album, La vie en mauve, en 2015. L’artiste originaire de L’Ancienne-Lorette a sillonné les scènes du Québec en long et en large au cours des dernières années, ouvrant notamment pour Pascale Picard et Vincent Vallières.


Nouvel album offert en précommande dès le 11 janvier sur :  SimonKearney.ca