Le parage naturel, qu’est-ce que c’est !

Le parage a pour but principal d’entretenir le sabot du cheval, en donnant au pied sa forme et sa longueur optimale.

Le parage naturel se dit de la taille et de l’entretien de la boîte cornée du sabot du cheval.
Le terme « naturel » s’oppose au traitement habituellement réservé au sabot ferré, qui lui est contre nature. Le but est d’avoir un cheval au travail pieds nus, fort et solide de façon naturel, soit sans fers.

Quelques différences avec le parage classique sont visibles :

Dont l’arrondissement des bords de la paroi pour limiter la casse possible et permettre une bonne usure.
l’abaissement des talons * si nécessaire*, afin que l’équilibre antéro-postérieur du pied soit amélioré.

L’importance de l’entretien

La règle générale est de permettre au pied de s’user sans casser.
Le pied du cheval doit être paré tous les 6 à 8 semaines, selon la saison : si ce n’est pas fait, cela peut entraîner des problèmes au niveau des tendons et articulations mais aussi de la troisième phalange et des tissus contenus dans le sabot..
Une mauvaise entretien amène à des douleurs et problème, tel que : des abces, la pourriture de fourchette, fourmilière, craque plus ou moins importante. ceux-ci s ils ne sont pas traiter, se propage et entraine à des douleurs qui montent plus haut.
Une belle chaine à éviter.

Le parage, pour quels chevaux?

Pratiquement tous les chevaux peuvent être pied nu, donc peuvent être déferrés, néanmoins, le temps d’adaptation du cheval au terrain après déferrage varie selon la qualité des pieds de celui-ci, le nombre d’année et qualité du ferrage aillant été imposé, la qualité du parage, la fréquence d’entretien etc..…
En Europe plusieurs chevaux de concours, dont du saut d’obstacle, on commencer a concourir pied nu.
De quoi briser les dites fausses croyance ! Dans l’ouest certains proprio de chevaux de plaisance western on commencer aussi.

Le ferrage

Son but est de limiter l’usure et les atteintes sur la corne des sabots des animaux. Si le ferrage est toujours vu comme un acte de protection, un nombre croissant de propriétaires d’équidés remet son utilité en cause et lui préfère les « pieds nus ».

Nous sommes tous d’accord que les forgerons ont aussi un rôle important quand a posé un fer.
C’est une technique qui doit être bien maîtriser, afin de ne pas blesser le cheval.
Certains chevaux ont un obligation de porter des fers pour leur santé.
Les problèmes comme : malformation, usure pré-maturé, « mauvais pieds », sont pour ma part les 3 cas important, sinon pour ma part, l’utilité est à en juger.
Les bons forgerons sont pour moi, ceux qui, prennent le temps d’ajuster les fers aux pieds du cheval et non le contraire et celui qui jugera bon réellement de posé un ferrage ou non.
Un ferrage mal fait peut nuire énormément à la santé du cheval.

 

Il est faux de croire que les chevaux en fourbure et ou avec arthrose, vont être mieux avec un ferrage.
Ils vont être bien dans les 2 cas a 50/50%, selon le bon travail de son professionnel.
Je dirais que ca dépend bien de chaque et du parage donné a celui-ci.
De mêmes, que les chevaux de randonnée qui parcourt sur tous les sols imaginable ( terre, sable, roche, asphalte, ruisseau…)
Le sabot de la bête est fait solide et développer naturellement, pour tous ses type de terrains.
Je vais aller mettre un fer lorsque j’ai un cheval avec les pieds mou et sensible ( sabot blanc, bien souvent ) et ou, chevaux qui font plus de 4heures par semaine ou l’usure pré-maturé et la sensibilité peut se faire voir.

Même si je favorise le parage naturel, je suis capable d’assumer un cheval qui nécessite un ferrage.

Il faut se r’appeler que nous sommes responsable du bon soin des sabots de nos chevaux.
Donc, de leur santé. Nous devons être conscient et parfois patient, aider nos chevaux a avoir de bons pieds.
Important de choisir un bon professionnel, si la job ne vous convient pas, ne vous gêner pas à demander l’avis d’un autre professionnel ou même changer simplement.

Pour un pied naturellement fort et en santé, avoir un bon parage, un entretien régulier et des soins approprié.

-Kathleen Gagnon,
Jeune pareuse naturel qui souhaite sensibilisé les propriétaires chevaux sur
l’importance de la santé des sabots des équidés et favorise le parage Naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *