Entrevue avec Louis Plamondon

Les québécois auront à prendre de grandes décisions. Entrevue avec Monsieur Louis Plamondon député représentant la circonscription de Bécancour -Nicolet-Saurel.

Louis Plamondon homme politique québécois, qui a débuté sa carrière comme enseignant avant d’être élu pour la première fois lors de l’élection fédérale canadienne en 1984 et membres du parti progressif conservateur du Canada. Leader parlementaire pour le Bloc Québécois et maintenant indépendant depuis le 28 février 2018. Louis Plamondon est le plus ancien député siégeant à la chambre des communes du Canada.

MC : Merci beaucoup monsieur Plamondon de nous accorder cette entrevue.

MC : Pour débuter quels étaient vos occupations avant de devenir député?

LP : J’ai été professeur pendant 19 ans j’ai terminé d’enseigner en juin élu en septembre. Je suis maintenant en politique depuis 33 ans. Parallèlement avec le fait donc j’ai été professeur, je fais de la politique, sans oublier que j’ai été en affaires. Nous étions quatre actionnaires nous avons démarré le théâtre du Chenaille du Moine. J’ai été propriétaire du restaurant Tracy.

J’ai possédé des maisons à logements, possédé un Pub, été président à la chambre de commerce, président du centre communautaire Notre-Dame. Membre fondateur du Club des Optimistes, Club des Lions, je suis membre des Chevaliers de Colomb. Je suis très actif dans plusieurs secteurs, tel que les secteurs économiques, communautaires et sociaux.

MC : Vous êtes très présents dans votre circonscription ?

LP : Oui en fait dans tout le comté, le comté compte 45 municipalités d’une superficie de 200 km de long. Alors par exemple à l’extrémité nous avons la ville de Deschaillons donc Deschaillons, Sorel représente un voyagement de deux heures aller-retour afin de participer au souper de l’âge d’or.

Je connais beaucoup de gens alors je fais beaucoup de salons funéraires saluer les familles. Ce sont des gens du milieu de l’enseignement des mouvements dans lesquels j’ai travaillé, dans le monde politique ou des organisateurs au niveau municipal. Alors je me dois d’aller les saluer.

Bien sûr j’ai aussi les activités à la participation de mon parti. Par exemple je siège au bureau national du partie, cela veut dire, je participe à une dizaine de réunions par année à Montréal. Ça l’occupe, c’est une vie intense mais j’aime ça.

MC : Vous allez régulièrement à Ottawa ?

LP : Oui j’y vais toutes les semaines, nous siégeons environ 32 semaines par année. Étant donné, qu’il y a des arrêts l’été, à Pâques et des arrêts dans la période des fêtes. J’y vais du lundi et je reviens généralement le jeudi. On siège cinq jours par semaine. Le vendredi il n’y a pas de point d’ordre alors il n’y a pas de discours donc on peut s’absenter. Chaque député garde un ou deux députés en chambre à ce moment-là.

MC : Comment trouvez-vous notre premier ministre Justin Trudeau

LP : Justin Trudeau c’est une image. Monsieur Trudeau est un homme qui paraît bien, très cordial très poli il salue tout le monde, il est un peu hautain il tient cela de son père…. Il n’est pas un homme de vision. Cependant il faut reconnaître qu’il s’est entouré d’une très bonne équipe de communication ce qui fait en sorte qu’il est très populaire.

 

MC : Prévoyez-vous des événements qui auront lieu prochainement?

L’un des grand événement est la mise en place de notre fameuse loi sur « le pot » L’impact de cette loi pour les provinces est énorme. Une très grande responsabilité pour Ottawa afin de modifier le code pénal. Ottawa doit fonder un projet de loi et autoriser le pouvoir de donner des permis.

Cependant à l’heure actuelle ils ont émis 24 permis, donc 23 en Ontario et 1 seul au Québec. Les permis ont été donnés à des proches du parti libéral, des anciens ministres organisateurs responsable.  Cela fait beaucoup jaser, cela va provoquer de lourdes conséquences tant au niveau de la santé de la sécurité routière une lourde responsabilité, ceci va occasionner des dépenses pour toutes les provinces. Le fédéral ne parle pas de compensation pour les provinces. Le fédéral va remettre 25 % des taxe perçu. C’est à venir selon moi cette décision est vraiment trop précipitée on aurait dû attendre une année de plus.

MC : avez-vous des développements à prévoir dans notre région ?

Nous avons fêté le 375eme, l’année passée. Les Forges de Sorel vont très bien. J’espère que le théâtre du Chenal-du-Moine revivra, car les citoyens doivent aller à Saint-Hyacinthe, Drummondville et même Montréal pour assister à des spectacles de théâtre ceci est une très grande perte dans le milieu culturel. J’espère que l’on va trouver une solution rapide, le théâtre est présentement en vente, à un prix dérisoire. J’aurais souhaité que la MRC, toutes les municipalités l’acquièrent et puis contribuent. Ce n’est malheureusement pas dans les plans pour le moment.

La présence des Éperviers de Sorel-Tracy attirent en moyenne 1200 personnes chaque semaine. Alors une insistance économique très favorable pour notre région. Nous avons également les compétitions de chevaux Quater Horse à l’arrière du Colisée cette événement se produit toutes les cinq semaines, elle débute au mois de mai et prend fin en septembre, c’est le plus grand événement de la région. J’y vais régulièrement elle attire énormément de touriste de l’extérieur tel que Toronto, les provinces maritimes etc. Les gens proviennent de partout afin de participer aux compétitions.

Ce type d’événement est indispensable pour la région comme je l’ai précisé précédemment, elle attire beaucoup de gens ceci est excellent pour l’économie de la région. Les retombées sont extraordinaires pour nos commerçants tels que, les restaurants, les hôtels, les dépanneurs etc…

Il y a aussi la nouvelle salle de spectacle qui fonctionne très bien.  « Azimut Diffusion » diffuseur de spectacles qui attire beaucoup de spectateurs. Cette salle de spectacles est très prometteuse tant au niveau touristique, culturel et économique.

Nous allons devoir également clarifier le dossier du pont il y a beaucoup d’interrogations j’espère que l’on finalisera ce projet. Nous allons devoir aller jusqu’au bout de la réflexion sur ce sujet.

MC : Quels messages voudriez-vous communiquer aux Québécois?

LP : Je crois sérieusement que les Québécois vont devoir prendre de grandes décisions. Nous avons fait la démonstration par le passé avec les libéraux le Québec n’était pas bien servis. On l’a constaté avec le rapatriement de la constitution, on a vu également avec Monsieur Mulroney les lois sur l’assurance chômage nuisait au Québec. L’entente de Charleston qui a été battu heureusement car ceci aurait été néfaste pour le Québec.

On a essayé les Conservateurs, les Libéraux par la suite avec une force autre que celle du bloc le NPD ceux-ci on refuser d’appuyer les résolutions unanimes du gouvernement du Québec. Je donne seulement l’exemple du projet de développement Hydro-électrique de terre neuve. Qui va venir à la fin concurrencer le Québec pour vendre l’électricité aux Américains alors que lui le Québec pour son développement électrique n’a aucune aide du Fédéral. Le NPD à refuser de défendre des dossiers comme ceux-ci.

Une résolution unanime du Québec demandant au député fédéral de ne pas voter pour cela.  Alors seule le Bloc a voté contre. Même si on n’était pas nombreux. Alors lorsque nous étions 50 députés nous avions une force à Ottawa qui portait la voix du Québec, qui portait la revendication du gouvernement du Québec à Ottawa. Cela manque maintenant au Québec.

Actuellement le Québec n’est pas en force à Ottawa. Car il est divisé par 12 Conservateurs, 40 Libéraux ,3 Bloc ,16 NPD et 7 indépendants. Alors chaque partie préconise ses priorités donc, il n’y a aucune action commune pour bien représenter le Québec.

« Je n’ai qu’une priorité, se tenir debout pour le Québec et plus nous serons nombreux, mieux ça sera pour le Québec. Je dis aux Québécois si vous voulez vraiment que le Québec soi en force à Ottawa. Vous allez devoir élire une équipe d’au moins 50 députés. Pour que le Québec progresse avec force »

MC : merci beaucoup M. Plamondon au nom du magazine culturel un gros merci d’avoir pris de votre temps précieux pour nous accorder cette entrevue

LP : c’est avec un énorme plaisir ne vous gêner pas je suis toujours disponible pour vous.

Laisser un commentaire